association

retour page d'accueil

l' ADEROC,

Association de fense contre la Rocade Nord Ouest et pour la protection de l'Environnement du Nord Ouest de Dijon, a été créée en 1977 pour s'opposer au passage d'une autoroute dans une zone fortement urbanisée à proximité immédiate des habitations, à travers des sites naturels, sur les communes de Plombières, Talant, Daix, Fontaine, Ahuy et Dijon


 

 

. les objectifs de l'ADEROC
- Sauvegarder l'environnement et le cadre de vie des habitants des communes concernées.
- Maintenir l'unité et l'intégrité de nos communes dans la perspective d'un réel développement économique du Nord-Ouest dijonnais
.
- Protéger tout ce secteur géographique du béton et du bitume.


. les propositions de l'ADEROC
L'ADEROC considère que, face à un accroissement annuel de 1000 véhicules/jour dans l'agglomération dijonnaise, il n'est pas possible de répondre indéfiniment par la construction de nouvelles routes.
Nous pensons qu'il y a urgence à développer une vraie politique de la ville, où la priorité serait donnée aux transports en commun, pour freiner l'essor de la voiture.
Nous demandons une réflexion concertée sur le schéma d'aménagement d'urbanisme de l'agglomération dijonnaise.

L'ADEROC refuse une autoroute au coeur de zones fortement urbanisées :
- problèmes de sécurité non résolus
- fortes nuisances acoustiques pour des milliers d'habitants
- risques majeurs de pollution de l'eau et de l'air
- atteintes irrémédiables à l'environnement

L'
ADEROC n'est pas opposée à :
- un tracé situé plus au Nord, dans le cadre des futures infrastructures de transport ceinturant l'ensemble de l'agglomération dijonnaise.
- un passage en souterrain sur l'ensemble du tracé, à l'instar du TGV Rhin-Rhône.

. les moyens, les actions de l'ADEROC
Des centaines d'habitants de Talant, Fontaine, Plombières, Daix, Ahuy et Dijon, ont adhéré à l'association et constituent une véritable force de protestation et de proposition dans la conception du projet de LiNo.
Cette force s'est amplifiée au cours des années

L'ADEROC mène des actions

- présentation à chaque enquête publique d'un rapport, véritable contre-projet élaboré par une équipe compétente, aidée de spécialistes.
- recours à un cabinet d'avocats, de renommée internationale, spécialiste des problèmes d'environnement.
-
démarches continues depuis 1977 auprès des pouvoirs publics pour faire respecter le droit des citoyens à la qualité de la vie.

Une forte implication de la section ADEROC de DAIX a permis une mobilisation quasi générale de la population Daixoise contre le projet présenté par la DDE

pétition signée par 92 % des daixois en novembre 2001

lettre d'information n°4

Section ADEROC DAIX
courrier:    
6 rue des Vignes 21121 DAIX
adresse email :   aderoc@wanadoo.fr


. les partenaires de l'ADEROC
D'autres associations à Plombières, à Fontaine, à Ahuy et Dijon militent avec l'ADEROC contre ce projet.

A.D.A.P.P.E.   (Association de Défense contre l'Autoroute de Plombières et de Protection de l'Environnement)
siège : Mairie de Plombières, 21370 Plombières les Dijon

   
  A.P.S.B.           (Association pour la Protection du site Saint Bernard)
siège :    23, rue du Cottage, 21121 Fontaine les Dijon
adresse email :   apsb.lino@tiscali.fr
   
A.D.E.N.E.A.    (Association pour la fense de la Nature et de l'Environnement à Ahuy)
siège : 7, allée des Accacias, 21121 Ahuy
adresse email :   adenea@wanadoo.fr
   
  U.F.C.                (Union Fédérale des Consommateurs - Que Choisir de Côte d'Or)
siège : 2, rue des Corroyeurs, BP 5, 21068 Dijon Cedex

 

L'ADEROC n'est pas isolée.
D'autres associations dans d'autres régions se sont formées
pour AGIR contre des projets de type LI-NO
Nous vous invitons à les visiter

 

. les victoires de l'ADEROC

Les résultats obtenus

2007

  • Le Conseil d'Etat rejette le recours de l'ADEROC ainsi que ceux de la ville de Daix et de l'UFC 21
  • l'action continue : recours devant le Tribunal administratif contestant l'arrêté préfectoral autorisant les travaux
  • loi sur l'eau
  • expropriations et enquête parcellaire
  • Grenelle de l'environnement
    sans oublier le problème du financement ... !
    les travaux n'ont toujours pas commencé

2006

  • La DUP est finalement prise le 4 janvier
    MAIS L'ACTION CONTINUE :
    enquête publique sur l'eau, enquête parcellaire, contentieux Conseil d'Etat,.....

 

1996

  • Le Ministère de la Fonction Publique refuse la DUP (Déclarartion d'Utilité Publique) : il estime que les modifications à apporter au projet pour lever les réserves de la commission remettent en cause son économie générale.
    Le Conseil Général renonce à réaliser la Rocade et demande à l'Etat de prendre le projet en charge.

1995

  • La 4ème commission d'enquête donne un avis favorable au projet assorti de réserves très importantes :
    - pente ramenée de 8 à 6 %, dans la Peute Combe,
    - route sous tunnel dans la Peute Combe,
    - aménagements très importants
    au carrefour de Plombières
    .

1991

  • La 3ème commission d'enquête refuse une autoroute par la Peute Combe mais accepte toutefois une route, sans poids lourds de la RN 5 à la RN 71. De plus, elle demande la couverture de cette voie dans la Peute Combe et exige une véritable concertation entre les partenaires concernés.

1988

  • L'ADEROC obtient l'annulation de la DUP (Déclaration d'Utilité Publique) par le Tribunal Administratif, suite au recours déposé par l'association et présenté par Maître Corinne LEPAGE: les mesures envisagées pour la protection de l'environnement sont insuffisantes.

1986

  • L'ADEROC obtient l'annulation de la première enquête publique en raison d'un dossier insuffisant.

l'historique du projet

retour page d'accueil